DU COTE DES FINANCES ET DES REALISATIONS

Les comptes annuels de 2015 n’étant pas encore arrêtés au moment d’écrire cet article en avril, les chiffres ci-dessous, établis en millier d’euros, se basent sur les comptes au 31.12.2014. Les recettes et dépenses courantes sur l’année 2014 au Service Ordinaire se sont établies comme suit (en 000) :

finance

• la fiscalité et parafiscalité communale : 11.959 €

• autres rentrées (Fonds des communes, Subsides, Dividendes intercommunales & divers) : 3.391 €

• soit un total de recettes communales de : 15.350 €

• les dépenses ordinaires courantes s’élevaient à : 13.788 €

• soit par différence, un boni de : 1.562 €

Le boni représente ainsi 10 % des recettes engrangées. Situation financière sans aucun problème donc pour l’année 2014 pour le budget ordinaire. La tendance pour les années suivantes s’avère néanmoins moins favorable, compte tenu de plusieurs éléments tels que la baisse annoncée par la Région de la part du Fonds des communes pour celles qui ont une fiscalité basse, ainsi que la baisse de certains subsides. Sans la citer nommément, notre commune est donc parmi celles visées par cette baisse des recettes émanant de la Région. Sans comp­ter les risques d’amendes pour l’insuffisance notoire d’investissements dans les logements publics et le retard pris par Lasne dans la réalisation des travaux d’égouttage pour lesquels l’Europe a décidé d’infliger des pénalités à la Belgique. Or notre commune fait clairement partie des communes concernées.

Précisément, au Service Extraordinaire, qui vise essentiellement les travaux d’investissements dont l’égouttage, les réalisations font largement défaut. Entre les budgets initiaux votés pour l’année 2014, à savoir 3.901 € et les travaux réalisés, soit 1.114 €, la différence s’élève à quelque 2.787€. Ceci nous amène à un taux de réalisation annuel de 28,6 %. Une telle carence se passe de commentaire.

A l’examen des premiers chiffres pour 2015, il semble que le taux de réalisation sera cette fois supérieur à l’année précédente et on l’espère de tout cœur, car ce genre de performance ne grandit pas la réputation de notre commune, ni à l’échelle de la Province, ni à celle de la Région.

Edouard Capaert

Conseiller Communal

Membre de la Commission Finances