Dossier Mobilité

La mobilité concerne tous les Lasnois et tous ceux qui visitent notre commune.

Avec l’augmentation du trafic, force est de constater que certaines voiries ne sont plus adaptées et saturent aux heures de pointes.

Cette situation qui n’est pas nouvelle nécessite une vision globale permettant d’imaginer les améliorations nécessaires. Malheureusement, peu de choses se sont passées depuis des années et le retard accumulé rend les déplacements chaque jour plus pénibles ou plus insécurisants. Et si la vitesse excessive pose de graves questions de sécurité à certains endroits (voir le chapitre mobilité dans le dossier Sécurité), l’état et les aménagements des voiries est souvent en cause. Les chicanes mises en place ou en cours de placement imposent parfois elles-mêmes des risques aux automobilistes, cyclomotoristes ou cyclistes.

Les limitations de vitesses doivent être crédibles pour être respectées. Ce n’est pas toujours le cas. Lorsque la limitation apparaît abusive (en dehors des centres urbains par exemple) elle devient contre-productive, les conducteurs constatant qu’elle ne correspond à rien accélèrent et arrivent dans l’entrée d’une zone d’habitat en accélération. En toute logique, dans pareil cas il faudrait déplacer le panneau de limitation à l’entrée de la zone habitée. Et ceci n’est qu’un exemple.

La politique des rues réservées aux habitants (« excepté circulation locale ») est également symptomatique. Systématiquement refusée aux comités de quartier, elle est imposée par le collège, sans consultation de la commission mobilité, dans certains cas où l’on se demande à qui elle profite. Passe-droit pour certains ?

Parce qu’il a été proposé par l’ALL, le projet de contournement du centre de Lasne a été soigneusement mis aux oubliettes alors qu’il répond à un problème de circulation et de sécurité tout en améliorant l’accès aux commerces. La CCATM a encore récemment informé le collège de ses préoccupations à l’égard de la circulation au centre de Lasne.

Enfin, l’ALL entend insister pour que la politique de mobilité soit élaborée en tenant compte des différents modes de transport, et sur base d’un plan global. Il ne suffit pas d’aménager ponctuellement telle ou telle route, il faut aussi entretenir l’existant et sécuriser les points noirs. Une analyse de la fluidité du trafic aux heures de pointe doit entrainer une réflexion sur l’organisation des voiries. Le projet de contournement de Lasne doit être analysé.

Voir le chapitre « mobilité » dans le dossier « Sécurité » sur le présent cite.

Pour nous contacter : info@alternative-liberale.be