LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE À LASNE – SUITE MAIS PAS FIN…

Il y a un an, dans cette même brochure, nous attirions l’attention sur les graves lacunes de la commune en matière de sécurité routière. Où en est-on un an plus tard ? Le constat est sans appel, rien ou pas grand-chose n’a changé. Le parking sur les trottoirs reste d’actualité, le manqué de trottoirs en certains endroits demeure criant, la difficulté de circuler au centre de Lasne, vu l’exiguïté de l’artère principale, n’a pas évoluée, bien au contraire, alors que la densification du centre continue de croître. L’état pitoyable de certaines rues reste préoccupant tandis que le manque de fluidité de la circulation à certaines heures s’intensifie. Ce qui ne favorise évidemment pas la vie des cyclistes dans les nombreux endroits où il n’y a aucun aménagement routier les concernant. Enfin, ne parlons pas du non-respect des limitations de vitesse contre lequel bien peu d’actions concrètes ont été menées. Toujours pas d’effets de porte à l’entrée des agglomérations, ni de plateaux ou autres mesures dissuasives pour limiter les vitesses, alors que les autres communes avoisinantes nous en montrent pourtant l’exemple.

A Lasne, rien de tout cela, M’sieurs Dames, c’est la loi du plus fort, la liberté de rouler à la vitesse qui vous convient car ici le chauffard est roi ! Et tant pis pour les piétons (que nous sommes tous) et autres usagers faibles. Pourtant, dans son rapport 2017, VIAS (anciennement IBSR = Institut belge de la Sécurité routière) renseigne l’excès de vitesse comme l’une des principals causes d’accidents mortels. Face à ce constat qu’attend l’opposition pour réagir ? Elle le fait, soyez-en persuadé, mais il est bien difficile de se faire entendre par une majorité absolue et indolente. Avec en moyenne une seule réunion de la Commission Mobilité convoquée par an, vous pouvez déjà avoir une idée de l’ordre de priorité dans laquelle l’Echevin concerné tient la Mobilité dans la commune. Edifiant ! Enfin, comme les élections communales approchent, on peut espérer un sursaut cette année-ci. Pour retomber dès 2019 dans l’indolence lasnoise…

Quand on vous disait qu’il n’y a pas de vision à long terme en matière de mobilité à Lasne !

Edouard Capaert

Conseiller communal

Membre de la Commission Mobilité