Synthèse de la réunion du Conseil consultatif communal des aînés du 20/10/16

octobre 22nd, 2016   •   no comments   

Liliane Maloens et Edouard Capaert étaient présents.

Il y fut question de la séance d’information organisée par le CCCA le 27 octobre prochain à La Tartine et axée sur « la Prévention contre les cambriolages et arnaques », qui sera présentée par une Conseillère en prévention vol à la Police de La Mazerine. La prochaine séance traitera du thème « Rester chez soi, soins et aides à domicile » et se tiendra au même endroit le 9 mars 2017.

A l’ordre du jour étaient prévus l’aménagement du Centre sportif de Maransart ainsi que de la plaine de jeux du centre de Lasne, pour lesquels le CCCA a quelques revendications à formuler, mais ces points ont dû être reportés, vu l’absence des représentants du Collège communal. Si tous les participants l’ont unanimement regretté, l’ALL n’a pas manqué de souligner combien cette absence récurrente était déplorable. Ainsi ni le Bourgmestre, ni la Présidente du CPAS, ni l’Echevin du 3e âge n’étaient présents, sans même avoir pris la politesse de s’excuser, dans une commune où les seniors dépassent pourtant allègrement les 40 % de la population. C’est inacceptable.

Des contacts intergénérationnels entre des membres du CCCA et du Conseil communal des enfants seront à nouveau à l’ordre du jour du calendrier en 2017.

Un membre s’étonne de l’attitude différenciée des autorités communales entre le projet urbanistique du Clos du Vignoble et celui du site Stoquart. Accord final pour l’un et rejet pour l’autre. Edouard Capaert répond que le Clos du Vignoble a aussi été imposé à la commune, mais que celle-ci a pu négocier des conditions acceptables pour le centre de Lasne en réduisant le nombre de logements souhaités et en exigeant, entre autres, un nombre de parkings plus élevé que prévu. Les promoteurs du site Stoquart veulent contourner l’autorisation communale et apportent un projet aux antipodes du Règlement communal d’Urbanisme. Tel quel ce projet est jugé inacceptable et a été rejeté à l’unanimité par le Conseil communal, de même que par la CCATM.


25 10 2016
Synthèse des travaux de la Commission Finances qui s’est réunie le 21/10/ 2016

Edouard Capaert était présent.

Cette réunion avait à l’ordre du jour l’analyse des secondes modifications annuelles dans les budgets ordinaires et extraordinaires de la Commune, ainsi que la formulation d’un avis sur la taxe communale qui sera appliquée sur les déchets en 2017.

Dans le cadre des modifications budgétaires, de nombreuses questions furent posées à l’échevin des Finances sur les différentes propositions d’adaptations des budgets. Tous les types de budgets ont été passés en revue, à commencer par ceux relatifs à l’évolution des rentrées fiscales sur les diverses taxes perçues. L’évolution des Frais de Personnel fit l’objet d’une analyse particulière. Enfin les différents investissements réalisés cette année ou reportés à l’an prochain furent passés en revue. Ces investissements portaient notamment sur l’éclairage public, l’entretien des chemins agricoles, les aménagements de sécurité dans les voiries, les travaux d’égouttage, les travaux dans les bâtiments communaux et les écoles publiques, l’entretien et la réfection de certaines voiries, etc. Ces modifications budgétaires seront soumises à l’approbation du prochain Conseil communal.

L’ALL n’a pas manqué de relever, en cette occasion, que la Dotation de la Commune de Lasne provenant du Fonds des Communes pour 2016 pâtissait entre autres de l’absence d’effort dans la construction de logements publics, réclamés par la Région. Ceci étant concrétisé par l’absence de bonus sur ce poste, le budget alloué à ce critère étant réparti sur d’autres communes. Il ressort de notre analyse que plutôt que d’astreindre à l’amende les communes qui ne font aucun effort dans ce domaine, la Région wallonne préfère réserver une partie du Fonds des Communes à distribuer à celles qui font quelque effort dans le domaine des logements publics, au détriment de celles qui n’en font pas. D’autres critères, tels que la hauteur des centimes additionnels au précompte immobilier et du taux à l’impôt des personnes physiques entrent également en jeu. Mais au total, la dotation de la Commune de Lasne pour 2016 est en baisse de 111.623.50 euros par rapport à la prévision établie en août 2015, soit moins 9,85 %.

Le coût du traitement des déchets ne cesse d’augmenter d’années en année. C’est paraît-il principalement dû à l’amélioration de leur traitement après récolte. Dans ce domaine il importe que la Commune se rapproche le plus près possible du coût-vérité et c’est d’ailleurs une obligation légale, en ce sens que les deniers communaux ne peuvent être grandement sollicités dès lors qu’il s’agit d’une dépense dépendant de la consommation des ménages et que c’est au « producteur » de déchets qu’il revient de payer le service. Poussé jusqu’à l’absurde, le raisonnement qui prévaut en ce domaine est que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. S’ajoute au coût actuel des déchets la prévision du ramassage des déchets verts, dont l’autorité communale lasnoise assure qu’elle débutera en 2017. Il faudra bien sûr que d’ici le printemps prochain, la décision et les modalités pratiques soient votées par le Conseil communal, mais il ne fait aucun doute qu’il y aura une majorité pour l’approuver. L’ALL n’a pas manqué de faire remarquer à cette occasion que c’était là une proposition de son groupe depuis 2006 et que l’on peut ainsi constater, par ce changement d’attitude du Collège, que l’on s’approche tout doucement des élections (fin 2018). Tenant compte de tous les critères à prendre en compte, après le vote en Conseil communal de la semaine prochaine, la taxe sur les déchets de la Commune de Lasne devrait s’établir pour 2017 comme suit : 85 euros pour les secondes résidences, 19,50 euros pour un ménage d’une personne majeure, 39 euros pour deux personnes, 58,50 pour trois personnes, 78 euros pour quatre personnes, 97,50 euros pour 5 personnes et plus, 100 euros pour les lieux d’activités (indépendants). Le niveau de cette taxe est en moyenne un peu supérieur à celui des communes avoisinantes, mais Lasne est l’une des rares communes à ne pas tenir compte des mineurs dans la composition des ménages. Ces taxes ne sont pas cumulatives. Ainsi un indépendant ne doit pas payer pour la consommation de son ménage dès lors qu’il paie la taxe sur son lieu d’activités. Rappelons que pour un indépendant, cette taxe est en principe déductible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *