Conseil communal du 23/02/2016

février 25th, 2016   •   no comments   

Edouard Capaert et Stéphanie Laudert étaient présents.

De nombreux points traitaient de dossiers de marchés publics, en renvoyer aux cahiers des charges type que le Conseil communal avait approuvés en février 2015. Dans ce cadre, nous avons notamment voté l’approbation des marchés et montants suivants:

  • Pour 6.000 € pour l’achat de fournitures pour les centres sportifs
  • 70.000 € pour l’entretien de matériel exploitation ouvriers / maintenance autos et camionnettes ouvriers + camions ouvriers et des véhicules spéciaux ouvriers
  • 814.000 € pour des aménagements divers aux bâtiments administratifs, écoles, voiries, cimetières et parcs.
  • 164.000 € pour l’achat de matériel informatique/ mobilier et équipements divers
  • 28.500 € pour l’achat de matériel et équipements scolaires
  • 49.200 € HTVA pour des travaux d’asphaltage et 41.000 € HTVA pour des travaux de pavage
  • 49.400 HTVA pour des travaux de réparations des chemins agricoles
  • 39.180 € HTVA pour des travaux d’aménagement de trottoirs aux abords du bâtiment des Finances et des écoles d’Ohain (Van Hoegaerden et Les Marmousets)
  • 22.500 €HTVA pour les rénovations du Petit Patrimoine Populaire Wallon

Nous avons également voté pour l’achat d’un nouveau logiciel SAPHIR pour le service de la Population, pour un budget de 22.928,92 € HTVA.

En matière de ressources humaines, nous avons ensuite accepté une réactualisation des cadres du personnel.

Lors des demandes en intervention, à l’initiative d’Edouard, complémentairement aux accords intervenus en CCATM le même jour dans le cadre du dossier de la rue du Bois Impérial, Pierre Mévisse, a confirmé qu’au printemps, les accotements seront mis en ordre et qu’il procédera au réagréage de la partie en terre battue. Edouard s’est inquiété aussi de l’intervention de l’assurance dans le cadre de dégâts occasionnés par le passage d’un camion hollandais dans ladite voirie.

En référence aux à ses demandes en intervention des 20 octobre et 24 novembre 2015 sur la sortie du Bois Impérial, Edouard a rappelé que ses demandes visaient la pose d’un miroir afin d’améliorer la visibilité, mais qu’il n’a aucune responsabilité quant à l’abattage des arbres sur la rue d’Anogrune et a déploré qu’une information allant en ce sens ait été donnée par la commune à des interpellations téléphoniques de riverains au sujet de cet abattage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *