Conseil Communal du 17-12-2013

décembre 18th, 2013   •   no comments   

Chers membres,

Chers amis,

voici le compte-rendu du conseil communal qui s’est tenu hier soir.

Edouard et Stéphanie Laudert étaient donc présents. Jean-Jo également pour la 1e partie conjointe concernant le rapport annuel du CPAS.

Il s’agissait essentiellement de traiter des points relatifs aux finances : attribution des subventions, budgets 2014.

A ce sujet, Edouard avait participé préalablement à la Commission Finances en vue de vérifier le budget qui nous a été soumis.

Nous avons voté l’abstention pour nous démarquer de la politique (et en particulier celle en matière de logements) du MR reflétée dans les chiffres, quant à eux tout à fait corrects.

Les points 12 et 13 traitaient des travaux d’égouttage Vieux Chemin de Wavre.

Nous avons voté respectivement l’abstention et contre la proposition.

Pour le 1er point, en raison du fait que le décompte final de ces travaux dataient d’août 2012 avec une réception provisoire en février 2013… et la présentation d’un avenant pour des travaux supplémentaire au conseil de décembre 2013.

Un tel retard dans le suivi des dossiers nous est apparu inacceptable. Toute l’opposition a d’ailleurs voté en bloc dans le même sens.

Pour le 2e point, concernant le décompte final, nous avons voté contre car le PV de réception était signé par la Commune uniquement, et non pas l’auteur de projet ni par l’entrepreneur !

Le dossier n’était pas en ordre, le point n’a pas été reporté malgré notre demande, et nous n’avons pas voulu cautionner la responsabilité de la Commune dans le cadre de ce chantier fort mal géré (il semble qu’il y ait un litige avec l’auteur de projet d’ailleurs)

Le dernier point important était la décision d’ester en justice pour obtenir l’annulation par le Conseil d’Etat de la modification du plan de secteur (dans le cadre du futur RER).

Là également, nous avons voté l’abstention car le dossier n’avait pas été préparé.

Il faut savoir que l’Arrêté a tenu compte partiellement des réserves de la Commune, notamment en acceptant ce que nous réclamions subsidiairement, savoir qu’une bande d’une profondeur de 100m le long de la chaussée de Charleroi soit maintenue en ZACC.

L’avis du cabinet d’avocat consulté était très sommaire et nuancé quant aux chances de succès, nous n’avons pas eu de réponse quant au montant des frais que cette procédure coûterait à la Commune ni de garantie d’être consulté pour le suivi de la préparation du dossier.

Les prochaines réunions du conseil communal se tiendront les 28 janvier, 25 février et 25 mars prochain.

Stéphanie LAUDERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *