Bilan

Avec une petite équipe sortie des élections d’octobre 2006, l’ALL a tenté de soulever des montagnes. Tantôt en obtenant des adaptations à la politique communale, tantôt en faisant barrage à des projets de la majorité MR que nous jugions inacceptables.

Nos réalisations

1. Les Finances du CPAS

Pour Lasne cela restera le scandale du siècle. Durant de longues années, au moins depuis 1997, les finances du CPAS ont été très mal gérées, non gérées devrions nous écrire, provoquant sur 10 ans une perte de 1.300.000 euros. La présidence du CPAS et la tutelle communale prétendent ne rien avoir vu. L’Alternative libérale, après avoir déposé plainte au pénal a, par le biais de son conseiller sur place et soutenu par ses conseillers communaux et par un audit externe, percé l’abcès et mis au jour ce qu’il faut bien appeler « la banqueroute frauduleuse » du CPAS. Il aura fallu pas moins de 3 ans, soit la moitié de la mandature, pour revenir à une situation complètement assainie. Et durant ces années, l’ALL a continué d’analyser les chiffres et participé aux redressements qui s’imposaient.

Le CPAS

Le CPAS

2. Le Parc à conteneurs dans la vallée d’Anogrune (PAC)

Sans nier l’utilité des PAC et leur nécessité, ceux-ci doivent être implantés là où ils ne provoquent aucune nuisance pour la population. Impossible ? Non. Ceux de Genappe, dans une ancienne sucrerie désaffectée ou de Nivelles, dans un parc industriel, en sont quelques exemples. Mais en implanter un dans l’une des plus belles vallées de la commune était totalement incohérent. Egoïsme local ? Non car les PAC du Brabant wallon sont mutualisés. Lasne paie donc autant que les autres communes pour leur usage. Il fallut se battre auprès des riverains et convaincre la population. Nos efforts furent récompensés par 1200 lettres de citoyens qui refusaient l’implantation de ce PAC là où le MR s’obstinait à vouloir le réaliser. Et nous avons obtenu gain de cause, la majorité MR a dû abandonner le projet. Preuve que lorsqu’on est déterminé, même en infériorité numérique, on peut vaincre.

La vallée d'Anogrune

La vallée d’Anogrune

3. Les Comités de quartier

La nouvelle phase de la rue de la Bâchée

La nouvelle phase de la rue de la Bâchée

Nos élus sont intervenus maintes fois pour créer ou soutenir des Comités de quartier, dans l’indifférence la plus grande des élus de la majorité. Et nombre de ces comités ont obtenus largement gain de cause. Citons-en un : le Comité pour la Mobilité à Plancenoit. Toujours actif en 2014, il a été créé par un membre de l’ALL en 2009. Il s’est élargi à plusieurs habitants du quartier pour former un comité apolitique. Le Collège communal ne voulait pas en entendre parler, ni même reconnaitre les vitesses excessives enregistrées sur l’axe visé. Aujourd’hui, ce comité a obtenu la budgétisation du réaménagement complet de la rue de la Bâchée, principal entonnoir d’entrée sur Plancenoit. La première phase des travaux de réaménagement est terminée depuis fin 2013. Et il fallut rester attentif jusqu’au bout car, même en pleins travaux, l’intention du Collège communal était de modifier le projet initial en souhaitant élargir la rue, contre l’avis des riverains. Mais le Comité de quartier a fait bloc pour le respect du projet. Certes tout n’est pas encore parfait aujourd’hui et les rues du Mouton et d’Anogrune, dans le prolongement de la rue de la Bâchée, n’obtiennent rien pour l’instant, mais le résultat atteint est déjà inespéré par rapport aux contacts du début. Nous continuerons nos efforts et pas seulement pour ce comité-là.

4. La Sécurité et la Mobilité

Les problèmes de sécurité sont multidimensionnels parce qu’ils touchent à de nombreux domaines : la sécurité des habitations et de leurs occupants, la sécurité des voiries, celle des établissements publics (crèches, écoles, etc.) ou privés (commerces). Pour l’ALL, la sécurité demeure une priorité. Parmi les initiatives qui nous appartiennent, relevons l’analyse sécuritaire des crèches publiques, surtout après le drame de Termonde. Nous avons inspecté les crèches avec un commissaire de police et de nombreux points ont été relevés et ont permis des améliorations substantielles même si certaines tardent à être mises en place, par défaut de prises en compte de la part de la majorité MR. Parmi d’autres initiatives relevons, la lutte incessante que nous avons menée pour l’amélioration de la sécurité routière, notamment en exigeant des adaptations de voiries (rues, trottoirs, pistes cyclables, etc.). Domaine difficile s’il en est car à Lasne, les autorités sont peu soucieuses du partage de la voirie entre tous les usagers en donnant priorité aux plus faibles. Le tout à la route est encore souvent la tendance du collège communal. Enfin, dans ce domaine nous n’avons de cesse d’exiger davantage de présence de la police de proximité, alors que les vols dans les habitations sont en hausse.

La rue du Printemps

La rue du Printemps

5. L’Urbanisme

S’il est un domaine où Lasne est très critiquée, c’est bien celui-là. Les incohérences sont légion et on se demande parfois ce qui se cache derrière certaines décisions. L’ALL intervient pourtant à tous les niveaux pour aider à une nécessaire cohérence, dans la mesure de ses moyens. Nous sommes présents dans la commission Urbanisme, ainsi qu’à la CCATM (Commission consultative pour l’aménagement du territoire et de la mobilité). Nous participons au PCDN (Plan communal au développement de la nature) et tentons d’obtenir que la révision du RCU (Règlement communal d’urbanisme), annoncée depuis longtemps mais qui tarde à venir, intègre une logique propre à Lasne, en respectant les villages et leur histoire, ainsi que les sites naturels qui font la beauté de la commune. Nous veillons également au respect des procédures légales, notamment dans le cadre du PCA d’Anogrune qui est actuellement en cours d’élaboration. Mais, avouons-le, il est bien difficile de lutter, souvent seul, contre les excès des promoteurs et l’inertie ambiante.

La vallée d'Anogrune

La vallée d’Anogrune

6. Les catastrophes naturelles

Au lendemain des inondations catastrophiques de 2009, vécues douloureusement, nous sommes intervenus en Conseil communal pour exiger que des études hydrologiques et des mesures efficaces soient prises pour lutter contre les risques des catastrophes naturelles. Et nous avons été entendus. Des études ont été réalisées et certains travaux entrepris. Nous devons cependant constater que les recommandations découlant de l’étude sur les débordements du Coulant d’eau, rivière lasnoise, n’étaient toujours pas réalisées en 2013, ce qui nous a fait réagir énergiquement dans le courant de l’année. Nous continuerons à rester attentifs pour que plus d’attention soit porté à l’entretien des cours d’eau et des avaloirs. Leur défaut constitue l’une des causes indirectes les plus importantes lors des débordements.

Inondation-Lasne-2009

Les inondations de 2009 à Lasne

7. Le logement public et les crèches

La crèche de la Colinette

La crèche de la Colinette

Nos efforts incessants pour exiger davantage de logements publics ou d’aides à l’accès au logement, principalement pour les jeunes, ou encore l’accroissement du nombre de places dans les crèches, sont restés longtemps lettre morte. Mais notre pression constante sur ce dernier point et l’approche des élections de 2012 aidant, le MR de Lasne s’est fendu de multiples promesses, allant jusqu’à parler de dédoubler le nombre de places dans les crèches publiques. Pour l’instant rien de cela n’a été concrétisé. Reste un projet déjà bien avancé, de déplacement de La Récré vers un autre bâtiment, ce qui devrait permettre d’en augmenter la capacité et d’y créer 4 nouveaux logements. De toute évidence cela restera insuffisant et nous serons là pour rappeler au MR ses engagements d’avant les élections.

8. La stratégie à long terme

L’ALL ayant souligné à plusieurs reprises l’absence de toute politique établie sur le long terme dans la commune, la majorité MR s’est fendue d’un Programme stratégique transversal (PST) dans lequel elle reprend nombre d’intentions pour améliorer les services communaux, tout en se positionnant en faveur d’une approche plus pragmatique et ouverte dans le développement des outils ou la simplification des démarches administratives. C’est fort bien sauf que le programme découle d’un souhait exprimé par la Région wallonne et non d’une initiative de la majorité communale. Qu’en outre le document ne comprend aucune référence quant aux délais souhaités pour sa réalisation, aucune échéance en regard des actions volontaristes avancées ce qui, faut-il le dire, décrédibilise l’ensemble du programme. L’ALL entend néanmoins rester ouverte à toute véritable initiative allant dans le sens de l’intérêt des Lasnois ou de leur commune, ainsi qu’il l’a déclaré en conseil communal en octobre 2013. Nous réagirons positivement à toute avancée en ce sens, pour autant que ce ne soit pas que de la poudre aux yeux, ce que ce PST laisse à penser quand on sait la précipitation qui a prévalu lors de son élaboration, sans aucune consultation de l’opposition, faut-il le dire.

9. Interventions multiples

Nos efforts pour être efficaces passent d’abord par l’analyse des dossiers présentés en Conseil communal ou en Conseil de l’Action sociale (CPAS). Normal sans doute. Pourtant le citoyen doit savoir que très peu de conseillers communaux de la majorité MR analysent les dossiers déposés en préparation des Conseils communaux. D’une manière générale, il est certain que moins il y a de contrôles et d’informations, mieux on impose les projets. L’ALL continuera de s’investir car l’une de nos forces d’opposition est d’éclairer les citoyens sur les vrais enjeux, parfois cachés, des dossiers déposés. Nos interventions dans les dossiers présentés par les échevins sont multiples et aboutissent sinon à des adaptations, tout au moins au contrôle continu de la chose publique et obligent les élus de la majorité à tenir compte de nos réactions dans l’élaboration de leurs dossiers futurs.

Vous souhaitez réagir par rapport à un problème ou un point de l’ordre du jour ?

Vous souhaitez nous interpeller par rapport à un problème près de chez vous ? Vous voulez apporter votre éclairage sur les points traités en Conseil communal ou par rapport à nos prises de positions ? N’hésitez pas à écrire à vos représentants au Conseil communal.

Pour nous contacter : info@alternative-liberale.be