APPORT DE L’ALL À LA POLITIQUE COMMUNALE

Fort de ses combats victorieux de la législature précédente : ne citons pour l’essentiel que le rejet de la construction d’un Parc à conteneurs à Lasne, prévu dans la vallée d’Anogrune d’une part et la dénonciation de la banqueroute comptable du CPAS d’autre part, l’ALL a continué sur cette lancée pour promouvoir une commune mieux gérée en collaborant avec la majorité dans les domaines porteurs tout en dénonçant les nombreux manquements ou insuffisan -ces dans sa gestion. Le présent article constitue une mise à jour de l’article publié sous le même titre dans notre publication de mai 2017. Sans vouloir être exhaustif, citons principalement :

Dans l’ensemble de la politique communale

• Rencontre citoyenne: organisation d’une grande rencontre citoyenne, apolitique, dont les conclusions reprises sur une charte ont été déposées en Conseil communal (voir l’article y consacré dans la présente brochure).

Dans le domaine des Finances

• Frais de Personnel: exigence de la création d’une Commission Finances axée sur l’analyse de la croissance des Frais de Personnel (53 % sur 7 ans) qui a porté ses fruits, ces frais s’étant inscrits à la baisse en 2017. Ils s’inscrivent cependant à nouveau en croissance en 2018 (voir l’article consacré aux finances dans la présente publication).

• Fiscalité : pression pour le maintien d’une fiscalité communale basse, les finances le permettant, pour autant qu’elles soient gérées avec rigueur, ce qui n’a pas toujours été le cas.

• Fonds des Communes: notre motion déposée au Conseil communal, et votée à l’unanimité, à l’adresse du Ministre des Pouvoirs locaux, pour protester contre la réduction pour notre commune de sa dotation au Fonds des Communes. Et cette motion a porté ses fruits, la réduction de la dotation communale de Lasne n’ayant pas été reconduite pour 2018.

• RULO: notre collaboration étroite dans l’établissement d’une convention entre la commune et le Royale Union Lasne-Ohain – football club, afin de permettre à ce club d’arriver à une indépendance financière avec maintien de subsides communaux, tout en pérennisant la gestion rigoureuse des finances communales.

Dans le domaine de l’Urbanisme et de l’Environnement

• Dossier Stoquart: intervention vigoureusement argumentée des élus et membres de l’ALL pour dénoncer une demande d’introduction d’un SAR (Site à réaménager) par un promoteur cherchant à contourner le RCU, ainsi qu’une lettre à l’adresse du ministre, rédigée par nos conseillers communaux, à l’issue de la Rencontre citoyenne qu’ils ont organisée. A l’heure d’écrire cet article, le dossier n’est pas clos (voir les articles sur la Rencontre citoyenne et le Site Stoquart, dans la présente brochure).

• RCU: notre étroite collaboration avec la majorité dans l’établissement d’un nouveau RCU (Règlement communal d’Urbanisme), devenu le GCU (Guide communal d’Urbanisme).

• Amiante: notre dénonciation du scandaleux dossier de l’amiante, où un entrepreneur lasnois s’est permis d’abattre un hangar dont certains matériaux contenaient de l’amiante, sans avoir pris les précautions légales, au risque d’exposer la santé des riverains. Ces faits, portés à la connaissance des autorités wallonnes, ont été couverts par l’échevin des Travaux de la commune, lui-même couvert par la bourgmestre.

• Abattage d’arbres: notre dénonciation et condamnation sans appel de l’abattage sans permis d’urbanisme de 80 arbres dans la vallée d’Anogrune. Ces faits ont entrainé une amende au parti culier responsable.

• Clos du Verger: notre soutien aux habitants du Clos et riverains devant la création d’une nouvelle voirie sans respect des prescriptions urbanistiques.

• Route de Beaumont: notre soutien au Comité de quartier qui s’opposait à l’implantation d’un lot d’habitations sur un terrain de fond dans un site privilégié, avec ouverture de voirie, entrainant le refus du Conseil communal d’autoriser l’ouverture de voirie (voir la chronique sur le Quartier de Beaumont dans la présente brochure).

• Déchets verts: le ramassage des déchets verts entrepris en 2017 par la commune provient de nos exigences répétées depuis 2006.

• Placement d’une antenne GSM dans le clocher de Couture: notre soutien au Comité de Quartier de Couture dans la dénonciation de l’installation, à l’insu des citoyens, d’une seconde antenne dans le clocher de Couture (voir l’article dans la présente brochure).

Dans le domaine de la Mobilité

• Comité pour la Mobilité à Plancenoit: notre soutien indéfectible à ce comité de quartier depuis sa création en 2009 et nos exigences rencontrées, durant la présente législature, de réaliser la seconde phase des travaux de réaménagement de la Rue de la Bâchée. L’exigence de la réalisation de la 3e phase reste à notre agenda.

• Comité de la Route de Renipont: notre soutien à ce comité des riverains, excédé par l’incurie des autorités communales face aux réels problèmes que pose la circulation sur et aux alentours de cette route.

• Sécurité: nos multiples interventions pour dénoncer le manque d’initiative des autorités communales en matière de mobilité et de sécurité routière et relever les nombreux endroits qui réclament une analyse de la situation ou des mesures urgentes (voir l’article consacré à la Sécurité routière dans la présente brochure).

Dans les dénonciations d’irrégularités

• Investissements: notre mise en exergue des retards inadmissibles dans le plan d’investissement de la commune. Si la situation s’améliore nettement en fin de législature et à l’approche des élections communales de 2018, les nombreuses interventions de l’opposition n’y auront pas été pour rien.

• Egouttage: notre mise en garde dans l’important retard pris dans les travaux d’égouttage, qui a valu à Lasne d’être mise au banc des communes belges, avec un risque d’amende. Rappelons que l’égouttage généralisé qu’il faudra atteindre, n’est pas un choix régional, mais une exigence des autorités européennes, à laquelle la Belgique adhère.

• Conflit d’intérêt: notre dénonciation du conflit d’intérêt de l’Echevin de la Mobilité entre ses fonctions d’Echevin et celle qu’il exerce au sein de la CCATM (Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité). Il a certes tenu à garder ses fonctions, malgré l’incongruité déontologique que cela suppose, mais la Région nous a entendu et a décrété que ce cumul serait interdit dès la prochaine législature.

• PST: il faut bien admettre que, malgré nos nombreux rappels, le Collège communal n’aura pas réussi à élaborer et maintenir un Plan Stratégique Transversal, auquel il s’était pourtant engagé en début de législature.

• Censure: notre incessante dénonciation de la censure dans La Vie à Lasne pourrait avoir porté ses fruits (voir l’article y consacré dans la présente brochure).

• Logements publics: le refus systématique du Collège de créer un minimum de logements publics, pourtant exigés par la Région, réduit la dotation de Lasne dans le Fonds des Communes et risque de nous entrainer des amendes. Nous finirons par payer des habitations publiques qui seront construites ailleurs, alors que nombre de jeunes lasnois ne peuvent s’installer dans notre commune, eu égard aux coûts que cela suppose (voir la chronique sur la nouvelle crèche et les logements publics dans la présente brochure).

Dans le domaine social

• Politique du 3e âge: outre l’aide spécifique qui doit être apportée aux seniors, spécialement ceux qui choisissent de rester le plus tard possible à domicile, ce qui suppose des soins et des aides appropriés, nous n’avons cessé de réclamer la création d’une Maison de Repos et de Soins, publique et donc financée par le CPAS, implantée sur la commune. Ce qui peut se concevoir en concertation avec d’autres communes. Notre forte pression permet d’entrevoir une solution. En tout cas la majorité a présenté un plan de réflexion sur le sujet, mais sans avant-projet. Nous lui prouverons que c’est réalisable (voir l’article sur les seniors dans la présente brochure).

Arrêtons-nous là. Avec peu de conseillers communaux et quelques représentants dans les diverses autres instances communales, nous nous sommes efforcés de faire un maxi -mum et la majorité est souvent obligée de tenir compte de nos propositions ou de nos critiques.

Stéphanie Laudert
Conseillère communale

Edouard Capaert
Conseiller communal